Août 1944 à Ambrus et ses environs

Toujours d’après Charles Bernholc (Capitaine Charly), grâce aux destructions sur la voie ferrée, un train allemand stoppe à Port Ste Marie et avec le concours de l’aviation, il est bombardé et détruit et 15 soldats allemands sont fait prisonniers.

Sous le commandement du lieutenant-colonel Durandal, les unités des zones sud et nord resserrent l’étau autour des armées allemandes et le lieutenant Figaro et ses 3 hommes de la patrouille de Nérac capturent un camion allemand avec ses occupants.

Viennent ensuite la libération d’Agen par le lieutenant-colonel Durandal et la 3ème compagnie, la libération de Sainte Marie par le groupe franc Max et le 2ème compagnie et la libération d’Aiguillon où la 1ère compagnie s’empare d’un train complet de munitions et de vivres.

A la suite de ces actions, le groupe franc Max et le 2ème compagnie sont envoyés en renfort à Langon. Langon est libéré dans l’après-midi du 23 août. Perte du bataillon, 3 morts et un blessé.

Durant toute la période de juin à août 1944 les destructions, sabotages de voies ferrées, de routes et de ponts se sont poursuivis. Le bataillon Néracais a perdu 42 hommes et une quinzaine de blessés.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :