Les débuts de la Lutte Armée

Dès le 1er juin 1944, les unités du FFI du 47 sont mises en état d’alerte.

L’Etat Major Départemental né en mai, va permettre de coordonner et d’orienter les efforts vers le même but, selon une tactique généralisée.

En juin, le Bataillon Néracais du Commandant Lapeyrusse accompli une dizaine de sabotages ferroviaires.

Le 13 juin, 70 FFI du bataillon placés en embuscade à Damazan, abattent une dizaine de soldats Allemands.

Le 20 juin, le Capitaine SS Koel, chef de la Gestapo et son chauffeur sont capturés.

En guise de représailles, l’occupant lance une vaste opération anti-maquis dans la région de Nérac. 27 Allemands et 12 FFI sont tués.

Le 8 juillet, les Allemands tentent d’encercler 300 maquisards du Bataillon Néracais à Ambrus. près une lutte farouche les résistants peuvent se dégager malgré la perte de 3 des leurs. 15 soldats ennemis sont morts.

La stèle d’Ambrus qui porte le nom des trois restants exécutés

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :